Rapport d’information de l’assemblée nationale, sur « la rénovation thermique des bâtiments »

Rénovation thermique : des objectifs ambitieux et nécessaires.

Depuis une quinzaine d’années, la rénovation thermique des bâtiments est devenue un sujet majeur pour les autorités publiques. Les français prennent de plus en plus conscience du danger climatique et la décarbonation est maintenant une priorité. La loi s’est adaptée et les pouvoirs publics ainsi que la population se rendent compte des avantages énormes de l’amélioration thermique du parc immobilier. Néanmoins, les projets de rénovation restent trop rares et rencontrent des difficultés à se multiplier.

Les bénéfices environnementaux de la rénovation thermique

Nous savons tous qu’il est urgent de changer de pratiques en terme de consommation afin de préserver l’environnement et de ralentir le changement climatique.

En effet, le secteur du bâtiment représente plus de 71 millions de tonnes équivalent C02, soit près de 23% des émissions.

La rénovation thermique est le principal outil pour atteindre l’objectif du gouvernement de réduire les émissions du secteur de 49% jusqu’en 2030.

La rénovation énergétique des bâtiments existants permet de ne pas construire de nouveaux bâtiments en prolongeant leur usage. Cela permet de préserver les sols vierges et donc l’environnement.

Selon une étude menée par l’ Ademe en 2019, la rénovation thermique des maisons individuelles nécessite 40 fois moins de matériaux que les constructions neuves.

Le rénovation est donc l’occasion d’utiliser des matériaux biosourcés et produits localement, cela permet de réduire encore l’empreinte environnementale.

En outre, il est maintenant clair que les rénovations thermique permettent d’augmenter la valeur patrimoniale des bâtiments.

Ce rapport mentionne page 117 :

Proposition n° 37 : Optimiser l’emploi des crédits du plan de relance pour la rénovation et valoriser l’expérience acquise grâce aux chantiers financés

– Réattribuer les crédits non utilisés à des projets initialement non retenus lors des appels à projets pour les bâtiments de l’État ;

– Faire des chantiers publics un lieu de formation et d’expérimentation pour les professionnels du bâtiment ;

– Prévoir l’analyse ex post des chantiers de rénovation financés par le plan de relance ;
– Valoriser les enseignements tirés des projets en diffusant les bonnes pratiques et les types de

chantiers les plus efficients ;

– S’assurer que les crédits dédiés aux collectivités territoriales tiennent compte des spécificités de chacune et corrigent les inégalités entre elles.

La proposition n° 37 de l’assemblée nationale est d’optimiser l’emploi des crédits du plan de relance pour la rénovation et valoriser l’expérience acquise grâce aux chantiers financés. Nous partageons à 200 % cette proposition, et nous l’avons même mise en oeuvre avec Green Renovation.

https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion-dvp/l15b3871_rapport-information.pdf

Green Renovation partage à 200 % les propositions

Voir les autres articles

Copyright 2022 © Green Renovation par French Bat - tous droits réservés.

Mentions légales           CGV       Confidentialité

Connectez-vous à votre compte
Découvrez gratuitement un exemple d'une rénovation énergétique performante.