Isolation de la toiture

La toiture représente près de 30 % des déperditions thermique d’une maison.

Fonctionnement:

La toiture protège votre maison des intempéries, du froid et des chaleurs estivales si elle est bien isolée.

 

Avant de commencer des travaux d’isolation thermique de la toiture il faut vérifier l’état de la charpente et des tuiles. Il faut vérifier les poutres et la structure en général. Regarder également si aucune infiltration d’eau n’est visible. L’isolant qui est déjà en place doit être pris en compte dans le choix des travaux à faire. Nous conseillons fortement d’enlever l’isolant en place avant de poser une couche d’isolation.

Si une cheminée est présente, il faut créer un espace entre l’isolant et le conduit. Cet écart au feu doit absolument être respecté. Il peut être isolé avec un matériaux qui est classé A ou B pour sa résistance au feu. Si des spots sont encastrés, il faut les protéger avec les câpots adaptés pour ne créer de surchauffe. Les gaines électrique et les boitiers de dérivation doivent êtres en dehors de l’isolant pour respecter la mise en ôeuvre des avis techniques. Dans tous les cas nous vous conseillons de vous accompagner par un expert, pour le choix de ces travaux.

L’air chaud est moins dense  que l’air froid ( il se dilate ), il est donc moins lourd que l’air froid et va monter dans votre maison. La chaleur aura donc tendance a s’échapper par les fuites de la toiture. L’isolation thermique et l’étanchéité à l’air de la toiture sont donc  très importante, pour réduire la consommation énergétique.

 

 

Attention:

L’isolation sur dalle béton est la plus simple à réaliser. L’isolation apportée se fera sur la dalle béton, avec des isolants soit sous forme de panneaux, rouleaux, ou en vrac (par soufflage). Nous considérons que, dans ce cas, les combles ne sont pas aménagés. Il existe cependant une possibilité de réaliser un chemin d’accès au conduit de cheminée par exemple, à l’aide d’une structure avec panneaux bois type OSB. Il est impératif de vérifier les travaux effectuer avec ce guide: Fiche de réception de l’isolation des combles.

Une attention particulière est à apporter aux différents éléments électriques qui pourraient être présents sur la dalle, et par principe de travailler avec des capots de spots ou de protection électrique adapté (par exemple pour les boites de dérivation).

L’isolation la plus fréquente sur une dalle béton reste le soufflage de ouate de cellulose.

Pour l’isolation des solives bois il convient souvent de travailler en 2 couches croisées pour les panneaux et rouleaux intégrées en partie entre les solives bois.
Les isolants utilisés sont sous forme de panneaux, de rouleaux que l’on
presse entre les solives, ou en vrac à souffler.

L’importance de la membrane d’étanchéité à l’air est cruciale pour les 2 techniques. Une attention particulière est apportée à toutes les gaines et autres tubes qui traversent la membrane d’étanchéité à l’air.

 

Isolation entre chevrons.

Une isolation entre chevrons est réalisée par l’intérieur de la toiture. L’isolation entre chevrons est le type d’isolation de toiture le plus fréquemment utilisé pour les toitures inclinées. Il s’agit ici d’intégrer l’isolant thermique sans aucun jeu entre les chevrons.

L’opération classique lors de travaux de rénovation de toiture par l’intérieur consiste à voir en premier lieu s’il y a présence ou non d’un pare-pluie sous couverture (tuiles). Si un pare-pluie est présent il s’agit d’évaluer sa qualité et sa compatibilité, à défaut il faudra prendre en compte l’installation de celui-ci.

Les isolants utilisés sont sous forme de panneaux, de rouleaux, en vrac (à condition de créer une cavité fermée) que l’on presse entre les chevrons.
Lorsque l’épaisseur des chevrons est insuffisante, il y a la possibilité de prolonger les chevrons avec par exemple les poutres en T.

Puis, il s’agit de mettre en œuvre une couche d’étanchéité à l’air
performante et adaptée, étape cruciale au bon fonctionnement de la structure.

Isolation de type « Sarking »

Isolation sur-chevron dit « sarking » l’isolation est posée de toute sa surface sur les chevrons. Elle est, soit combinée avec une isolation entre chevrons (souvent l’isolant flexible), soit uniquement sur-chevron avec des isolants (souvent l’isolant rigide) très performants thermiquement.

le bruit.

L’opération classique lors de travaux de rénovation de toiture par l’extérieur consiste à enlever l’ancienne isolation si celle-ci est dégradée, tassée, ou moisie (attention à l’enlèvement de certains isolants qui nécessite une protection renforcée par un masque et/ou vêtement spécifiques).

Puis, il s’agit de mettre en œuvre une couche d’étanchéité à l’air performante et adaptée, étape cruciale au bon fonctionnement de la structure.

Et enfin, le supplément d’isolation est posé en « sarking » de toute sa surface sur les chevrons, offrant ainsi une isolation de qualité supérieure pour votre toiture.

Attention à ne pas oublier la couche d’étanchéité à l’air !!
Pour certains cas de figure, il y a la possibilité d’intégrer la membrane d’étanchéité à l’air entre deux isolants en respectant les consignes des fabricants.

L’épaisseur continue et homogène de la couche isolante sur les chevrons bloque les ponts thermiques : votre toiture bénéficie ainsi d’une protection ininterrompue contre le froid, la chaleur et le bruit.

Vous avez des questions ?

Jean Louis Ehrhard

GEO gérant

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laissez nous votre avis.